Région Occitanie

Randonnées sur les chemins de Saint-Jacques-de-Compostelle.

Santiago de Compostela est une commune galicienne, dans la province de la Corogne en Espagne. Elle recense pratiquement 100 000 habitants et la comarque de La xunta de Galicia (gouvernement régional) et du Parlement est implantée dans la commune. Depuis 1985, elle est classée au Patrimoine Mondial de l'UNESCO et fait partie des villes culturelles les plus importantes d'Europe. Parmi ses édifices religieux, s'érige la Cathédrale de Saint-Jacques-de-Compostelle datant de l'époque romane au début des travaux (fin du XIème siècle) mais dont le style baroque prédomine puisqu'elle fut achevée dans la moitié du XVIIIème siècle. Dans la crypte de la cathédrale, gît le tombeau de l'apôtre Saint-Jacques Le Majeur qui incarne un des sites les plus importants des lieux de pèlerinages chrétiens comme Rome et Jérusalem.

Cathédrale de saint jacques de compostelle

Les 4 chemins de Compostelle qui démarrent en France et s'acheminent jusqu'au Nord de l'Espagne, sont déjà reconnus à l'époque des Croisades et empruntés par les premiers pèlerins. Ils sont définis comme tels :

  • La via Turonensis qui passe par Paris et traverse Tours.
  • La via Lemovicensis qui propose l'étape du sanctuaire de Vézelay en passant par Limoges.
  • La via Podiensis qui rassemble de nombreux pèlerins à Puy-en-Velay.
  • La via Tolosana ou Arletanensis qui passe par Toulouse et invite à l'étape du sanctuaire d'Arles plus à l'Est.

Le carrefour des quatre chemins français a lieu à Puenta la Reina où se poursuit l'itinéraire jusqu'en Galice, que l'on appelle El camino francés.

Le chemin d'Arles ou la via tolosana.

Le trajet s'étend sur 1 651 km et estimé à 63 jours de marche : 34 jours en partant d'Arles où se rejoignent les Romieux (pèlerins de Rome) jusqu'à la Puenta la Reina (952 km) puis 29 jours de la Puenta la Reina à Santiago de Compostela (699 km).

En traversant les plaines d'Arles, la visite des vestiges gréco-romains à Saint-Trophisme est vivement recommandée. En poursuivant le chemin des Grands Causses et du Haut Languedoc, prévoir une halte dans le village de Saint-Guilhem-Le-Désert et se rendre à l'Abbaye de Gellone (photo ci-dessous).

Abbaye de Gellone

Il faut continuer sa route par Toulouse avec une étape à la Basilique Saint-Sernin qui propose le tampon de la crédencial, le petit carnet indispensable au voyage pour valider les passages dans les lieux saints. La chaîne pyrénéenne apparaît alors avec le passage à Oloron-Sainte-Marie pour prolonger sa route dans la Vallée d'Aspe.

La voie du Piémont.

Un parcours de 1 281 km en partant de Carcassonne jusqu'à l'étape finale, prévu pour 52 jours de marche : 19 jours jusqu'à Saint-Jean-Pied-de-Port (490 km) et 33 jours jusqu'à Santiago (791 km).

En utilisant le GR78, il est possible de varier son itinéraire à Lortet, Arudy ou Oloron-Sainte-Marie. Même s'il n'est pas mentionné dans le guide du pèlerin, il n'en est pas moins riche en découvertes. Il traverse 3 départements montagneux (Ariège-Haute-Garonne et Hautes-Pyrénées) : en passant par la Cathédrale de Saint-Lizier, par la Cité de Saint-Bertrand de Comminge et la petite Basilique de Saint-Just de Balcabrère, surprenantes par leur architecture et enfin, Lourdes pour son haut lieu de pèlerinage et bien sûr le cirque de Gavarnie au paysage époustouflant.

Les chemins de saint Jacques de Compostelle

Les chemins catalans ou el Cami de Sant Jaume.

En plein cœur des Pyrénées-Orientales, de Perpignan à Bourg-Madame, 120 km de sentier qui longe la frontière catalane. De nombreuses églises romanes ou gothiques jalonnent le parcours depuis Montserrat, en passant par Sant Pere de Rodes, Cervera, Figueres jusqu'à Vilabertran. Les monastères et abbayes ouvrent leurs portes et les montagnes laissent découvrir plusieurs vestiges romains. C'est le chemin le moins fréquenté mais les pèlerins sont tout autant attendus et c'est l'occasion de déguster toutes les spécialités culinaires et d'apprécier l'hospitalité si chaleureuse des catalans.