Région Occitanie

Nîmes, une belle étape sur la Via Domitia.

L'aglomération de Nîmes est une commune touristique par excellence, elle est incontournable lors d'une visite dans le Sud de la France. Située entre Tour Magne-Jardin de la Fontaine et la plaine du Vistre, la ville recense actuellement 147 345 habitants répartis dans 27 communes. Nîmes est une ville tertiaire articulée autour de centres commerciaux, administratifs, militaires, judiciaires, touristiques et religieux. Ancienne ville industrielle, Nîmes est aujourd'hui un pole de l’industrie de pointe en informatique et en biotechnologie.

centre ville de Nîmes

Histoire de la ville de Nîmes.

Selon la légende Nîmes a pour origine la fontaine sacrée de Nemausus à laquelle des peuples préhistoriques et des groupements celtes issus des Volgues Arécomiques se fixèrent et reconnurent en 120 avant la naissance de Jésus-Christ (pbsl) l'autorité de Rome. La cité fut ainsi gouvernée à l'image de la capitale de l'Italie par une curie dont les membres, les décurions et les magistrats étaient élus par le peuple.

Au cours de son histoire la ville fut de nombreuses fois envahie par différents ethnies au cours du Vème et VIIIème siècle : les Vandales, les Wisigoths, les Francs et les Sarrasins.

En l'an 1000 Nîmes fut réduite à l'état de simple bourgade et faillit disparaitre lorsque les marchands de Lombardie et de Toscane vinrent s'y installer.

En 1226, Nîmes fut prise par le roi de France Louis VIII. Au cours de l'année 1229, Nîmes entra ainsi dans le royaume de France sous l’administration d'un sénéchal. Les forces de la royauté s'installèrent alors dans les arènes. Un conseil de 27 membres fut alors désigné afin d'élire des consuls et les assister.

Arènes de Nîmes

Entre 1200 et 1500, le protestantisme connut un engouement sans précédent dans la classe bourgeoise et artisanale de la ville.

En 1685, l'intendant Bâville assiégea la ville et contraint nombre de protestants à devoir s'expatrier ou à rejoindre les Cévennes au côté de la résistance Camisarde jusqu'en 1715 et le signé d'un traité de paix.

L'art Nîmois :

Nîmes est à ce jour la plus belle illustration française des vestiges de l'art romain. Ses célèbres Arènes datant du premier siècle de notre ère mesurent 133 mètres sur 1001 mètres et s'élèvent à 21 mètres de hauteur. Au fronton de leur porte Nord, deux magnifiques sculptures en forme de Taureaux ornent ce monument capable d’accueillir jusqu'à 23 000 personnes.

Au sud de la ville, vous pourrez contempler le temple de la Maison carré. Ce temple érigé en l'honneur de Caius et Lucius est un véritable chef d’œuvre d'architecture. La porte d'Arles appelée également porte "d'Auguste" ainsi que le temple de Diane datent eux aussi de la période romaine et furent construits sous le règne de l'empereur Hadrien.

Au nord, la tour Magne vous offrira un magnifique panorama sur la mer, la garrigue et les Cévennes (photo ci-dessous). A trente kilomètres de Nîmes, le pont du Gard vous permettra d'admirer la finesse et la grandeur des constructions romaines.

la tour magne

La cathédrale Notre-Dame-et-Saint-Victor est elle aussi un point incontournable de la cité nîmoise. Véritable témoin de la culture chrétienne, cet édifice religieux a subi de nombreuses attaques qui ont progressivement détérioré son apparat jusqu’à sa reconstruction partielle au XIXème siècle.

Le jardin de la Fontaine vous offrira un avant gout de la modernité nîmoise. Réalisation majeure de l'urbanisme français, le jardin est par ses pins, ses cèdres, ses immenses escaliers ainsi que ses magnifiques statues un ravissement pour les yeux.

Pour plus d’informations nous vous invitions à visiter le site officiel de la ville : http://www.nimes.fr/