Région Occitanie

Le canal du midi, l'artère fluvial de la province du Languedoc.

Pierre Paul Riquet, baron de Bonrepos est à l’origine du Canal du Midi, qui est également connu comme le Canal des deux-mers. Quand cet enfant de Béziers débute la construction du canal, après avoir passé sa vie à mettre de l’argent de côté pour réaliser son rêve, il a cinquante-huit ans. Il s’agit là d’un véritable exploit pour l’époque, si l’on pense que peu d’hommes dépassaient la quarantaine.

Toutefois, très vite, de nombreuses difficultés surgissent, s’opposant au projet. Non seulement, en effet, Pierre Paul Riquet se heurte à un problème d’alimentation en eau, mais également à l’obstacle représenté par le coût hypothétique des travaux. Grâce au bouche à oreille mais surtout à ses relations, il réussit à obtenir un entretien avec Colbert. Ce dernier, alors intendant du roi Louis XIV, se montre immédiatement fasciné par le projet. En dépit de nombreux envieux, parmi lesquels on retiendra le nom de M. de Clerville, les travaux du canal du midi démarrent en 1666 avec l’aménagement en eau de la montagne noire jusqu’au seuil de Narouze environ, puis la construction de rigoles d’alimentation. Le coût des travaux jusqu’à Toulouse est pris en charge par Pierre Paul Riquet, puis le roi prend le relai.

l'arrivée du canal du midi dans l'étang de thau

Quatorze années seront finalement nécessaires pour que la construction du Canal du Midi soit achevée, quelques mois seulement après la mort de Pierre Paul Riquet. Aujourd’hui classé au patrimoine de l’humanité de l’Unesco, le Canal du Midi est inauguré le 24 mai 1681.

D’un point de vue géographique, le Canal du Midi relie une portion de la Garonne jusqu’à la Méditerranée. Historiquement parlant, il est considéré comme ayant été le chantier le plus conséquent du XVIIème siècle.

Dans les premiers temps, le canal est dirigé et géré par les descendants de Pierre Paul Riquet. Malgré les nombreuses précautions employées par ces derniers, toutefois, le canal subit une série de dommages naturels dus aussi bien à l’action de l’eau qu’à celle de l’accumulation des branchages. Finalement, il est décidé de laisser faire le temps, afin de permettre à la nature de trouver ses marques et de mieux contrôler, par la suite, la pousse des mauvaises herbes sur les berges.

canal du midi

Encore aujourd’hui, le Canal du Midi attire les touristes par la quiétude de son environnement autant que par son histoire.